En 2015, les nominations des premiers Chief Happiness Officer marquaient la voie de la recherche du bonheur au travail pour rendre les salariés plus performants. Si les premières mesures consistaient notamment à créer un environnement de travail agréable et épanouissant propice à allonger la présence au bureau (déco soignée, mobilier design, espaces ludiques, babyfoot, Playstation…), force est de constater qu’avec la crise sanitaire, les aspirations des salariés ont évolué vers :

  • Un meilleur équilibre vie pro-vie perso. Selon une étude de l’Institut Montaigne, 60 % des Français souhaitent, une fois l’épidémie de Covid-19 terminée, que les entreprises mettent en place la possibilité pour les salariés de faire du télétravail.
  • La recherche de sens, surtout chez les jeunes cadres. La crise sanitaire a exacerbé les envies de se tourner vers des métiers davantage porteurs de sens et dans des entreprises avec de fortes valeurs sociétales. Ces nouvelles envies font écho au phénomène de Great Resignation aux Etats-Unis.
  • Une nécessaire évolution des pratiques managériales davantage tournées vers la confiance et la responsabilisation des équipes. Téléchargez notre checklist pour bien piloter son équipe à distance.

Les commerciaux ne dérogent pas à la règle. Au contraire, c’est certainement la population au sein de l’entreprise la plus sensible à ces évolutions.

Les commerciaux, une espèce en voie de disparition 

Toutes les études l’affirment. Il n’a jamais été aussi difficile de recruter des commerciaux. On parle même de pénurie de la fonction. Résultat : comme le rapport de force est en leur faveur, ils sont devenus exigeants sur la rémunération mais également d’autres éléments extra-financiers (cf les nouvelles aspirations ci-dessus)

La prospection ne séduit plus, les jeunes diplômés sont davantage attirés vers des postes d’Account Managers ou de CSM. Dans ces conditions, le défi des organisations commerciales est double : assurer la rétention des commerciaux de l’entreprise et rendre plus « sexy » le job de commercial chasseur.

Rendre les commerciaux heureux !

Principe unique : Les sales ne veulent faire que du sales. Exit les tâches à faible valeur ajoutée qui parasitent le quotidien. La saisie à outrance des informations dans le CRM, la réunionite interne et l’administration sont à bannir de leurs feuilles de mission.

Ne le prenez pas en considération et vous risquez de mettre en péril votre organisation : rétention, difficultés de recrutement…

A l’instar des sportifs de haut niveau, les sales doivent être mis dans les meilleures conditions pour performer. Cela passe par exemple par des formations et du coaching continues sur les process et les méthodes de vente et des outils qui facilitent son quotidien et qui lui permettent de se concentrer exclusivement sur la vente. Rappelez-vous du principe :

👉 Un sales qui fait du sales est performant

👉 Un sales performant est heureux

👉 Un sales heureux est loyal

Après avoir nous-même été commerciaux, nous nous sommes lancés dans l’entreprenariat (quête de sens 😉) et développons des salestech depuis près de 10 ans avec la volonté de leur faciliter la vie tout en les rendant plus performants.

EverReady est une solution innovante qui libère les équipes commerciales des contraintes de saisie et leur fait gagner du temps. Toute l’information business (activités, contacts, comptes-rendus) est automatiquement centralisée dans le CRM, permettant aux collaborateurs un niveau de connaissance clients optimal et aux managers d’avoir une meilleure visibilité de l’activité commerciale.

Happy sales make happy managers !

Partagez l'article à votre réseau